28 août 2017

SPECIAL VINYLS










ROCK ET BANDE DESSINEE



La bande dessinée ne pouvait pas ignorer le monde du rock.
La rencontre se fait sur les hauteurs de San Francisco dès 1965. Les dessinateurs réalisant des affiches de concerts sont aussi des acteurs de la contre-culture de la beat génération 

























WHISKEY WOMAN
1972
JUKIN' BONE


1. Jungle Fever 
2. Candy Man
3. Spirit In The Dark
4. Can't Judge What You Miss
5. Whiskey Woman
6. Going Down
7. The Hunter 
8. Got The Need 
9. Let Loose




Cette bande de new yorkais a toujours été confiné à une désobligeante obscurité. 
Whiskey Woman cogne dur.  Enregistré live devant une petite audience, voilà tout ce qu'on aurait pu attendre de Bad Company, par exemple. Prendre le rock à la gorge, et le tabasser jusqu'à ce qu'il crache le morceau. Sans s'essuyer les mains entre chaque morceau, ni faire de manières façon Paul Rogers.
Mark Doyle , le guitariste du groupe, a joué avec de grands musiciens, il suffit de dire qu'il a collaboré avec Daryl Hall & John Oates , Leo Sayer , Bryan Adams , Meat Loaf et bien d' autres.


 JUKIN BONE




SUPERNAZZ
1969
FLAMIN GROOVIES



(Illustration  Bob Zoell)

1. Love Have Mercy.
2. The Girl Can't Help It.
3. Laurie Did It.
4. A Part From That.
5. Rocking Pneumonia And Boogie Woogie Flu.
6. The First One's Free.
7. Pagan Rachel.
8. Somethin' Else.
9. Brushfire.
10. Bam Balam.
11. Around The Corner.





C'est avec Supersnazz, enregistré à L.A. et sorti en 1969, que Flamin' Groovies touche à la gloire une première fois. 
Il faut chercher les raisons du désintérêt du public pour les Groovies, dans le choix de leur orientation musicale, difficilement accrocheuse, dans le contenu aussi de ce Supersnazz, qui exploite au maximum le filon de la mine rock des années 50 (et propose aussi quelques originaux). Pour un groupe dont aucun musicien ne sort du panier, mais dont chaque membre est animé d'un véritable esprit de groupe, imprégné du bon vieux rock n' roll de papa, le résultat de ce Supersnazz (à la pochette signée Bob Zoell, très cartoon), qui n'est pas le meilleur album non plus, est très agréable. (jean claude)

 FLAMIN' GROOVIES





YELLOW FEVER 
1975
HOT TUNA



(Illustrartion Mick Haggerty)


1. Baby What Do You Want Me To Do
2. Hot Jelly Roll Blues
3. Free Rein
4. Sunrise Dance With The Devil
5. Song For The Fire Maiden
6. Bar Room Crystal Ball
7. Half/time Saturation
8. Surphase Tension






Son saturé, fuzz à fond, wah-wah écrasée, Kaukonen brûlait comme un damné en enfer, poursuivi sans relâche par le bourdonnement titanesque de l'énorme basse de son copain Jack. Avec ces deux albums, Hot Tuna en fait avec la grande tradition des trios hard, Cream et l'Expérience, une forme de groupe qui a toujours conduit aux plus exaspérés des chants électriques, comme si la structure rudimentaire du trio stimulait l'audace et le goût du risque chez ses membres. "America's Choice" et "Yellow Fever" placent Hot Tuna dans le panthéon des grands groupes de hard rock 
(BEST AVRIL 1978 N° 117)

 hot tuna





AFTER BATHING AT BAXTER'S
1967
JEFFERSON AIRPLANE



(Illustration  Ron Cobb)

. The Ballad Of You & Me & Pooneil
2. A Small Package Of Value Will Come To You Shortly
3. Young Girl Sunday Blues
- The War is Over :
4. Martha
5. Wild Tyme 
- Hymn To An Older Generation :
6. The Last Wall Of The Castle
7. Rejoyce
- How Suite It Is :
8. Watch Her Ride 
9. Spare Chaynge 
- Shizoforest Love Suite :
10. Two Heads 
11. Won't You Try/Saturday Afternoon





Après le carton de Surrealistic Pillow, Jefferson Airplane sort la même année neuf mois plus tard un troisième album, le deuxième de l’année 1967. Ils voulaient l’intituler « Après avoir pris du LSD », mais finalement After Bathing at Baxter's (après s'être baigné chez Baxter) est le titre adopté.


 JEFFERSON AIRPLANE





THE MAN FROM UTOPIA
1983
FRANK ZAPPA



(IllustrationTanino Liberatore)

1. Cocaine Decisions
2. Sex
3. Tink Walks Amok
4. The Radio Is Broken
5. We Are Not Alone
6. The Dangerous Kitchen
7. The Man From Utopia Meets Mary Lou
8. Stick Together
9. The Jazz Discharge Party Hats
10. Luigi & The Wise Guys
11. Moggio





Dessinée par Liberatore, en recto verso, créateur du célèbre "Ranxerox" avec la tête du Zappa. Le héros en concert, rappel de la tournée italienne '82 qui a été un vrai désastre (les concerts de Milan et de Palerme en particulier) entre échauffourées entre les forces de l'ordre et le public, sans compter l'attaque des moustiques. Tous les détails sont là.



frank zappa






SCHOOLBOYS IN DISGRACE
1976
THE KINKS



(Illustration Mickey Finn)

1.Education
2.Finale (Provided)
3.First Time We Fall In Love
4.Headmaster
5.I'm In Disgrace
6.Jack The Idiot Dunce
7.No More Looking Back
8.Schooldays
9.The Hard Way
10.The Last Assembly




Comme les précédents albums, il s'agit d'un album-concept. Cette fois-ci, Ray Davies raconte l'enfance du méchant d'une de ces précédentes œuvres Preservation : Mr. Flash.
Musicalement, l'album est marqué par un retour au rock plus traditionnel, les guitares ont la part belle et la section de cuivre et les chœurs féminins des précédents albums ont quasiment disparu.


the kinks







COMMANDER CODY AND HIS
LOST PLANET AIRMEN
1975




Southbound
Don't Let Go
California Okie
Willin'
The Boogie Man Boogie
Hawaii Blues
House of Blue Light
Keep on Lovin' Her
Devil and Me
Four or Five Times
That's What I Like About the South




Commander Cody and His Lost Planet Airmen est un groupe américain de boogie-woogie, Western swing, country et rockabilly formé en 1967 à Ann Arbor
Le nom du leader du groupe (Commander Cody) et le nom du groupe lui-même (Lost Planet Airmen) est tiré du film Lost Planet Airmen dont un des personnages est Commando Cody

 COMMANDER CODY













21 août 2017

SPECIAL VINYLS











LES VINYLES D'EXCEPTIONS
(PARMIS LES PLUS LONGS)




Des disques vraiment longs,
Les Pink Floyd atteignent 51 minutes avec Atom Heart Mother (1970), tandis que les hard rockers de UFO franchissent la barre  symbolique de l'heure avec Ufo 2 Flying (1971).
Duke (1980) de Genesis atteint les 55 minutes soit deux minutes de plus que le pressage britannique d'Aftermath des Rolling Stones.
Initiation (1975) de Todd Rudgren frôle les 68 minutes avec une partie instrumentale de 35 minutes














THE ROLLING STONES
TODD RUDGREN
GENESIS
PINK FLOYD
UFO





AFTERMATH
1966
THE ROLLING STONES




1. Mother's Little Helper
2. Stupid Girl
3. Lady Jane
4. Under My Thumb
5. Doncha Bother Me
6. Going Home
7. Flight 505
8. High And Dry
9. Out Of Time
10. It's Not Easy
11. I Am Waiting
12. Take It Or Leave It
13. Think
14. What To Do








Quatorze pistes 53 minutes
Définitivement un des meilleurs albums des Stones, chaque titre est réellement transcendant et bien sûr, on jubile avec Mother Little Help, Lady Jane, Out Of Time etc. 
Pour la première fois tous les titres sont l'oeuvre de Keith-Mick, même si Brian Jones joue un rôle lé dans les meilleurs morceaux de l'album
Le groupe s'autorise également un "jam" de onze minutes avec le blues Goin' home




 AFTERMATH
 Aftermath





ATOM HEART MOTHER
1970
PINK FLOYD




1. Atom Heart Mother:
- father's Shout
- breast Milky/mother Fore
- funky Dung
- mind Your Throats Please
- remergence
2. If
3. Summer '68
4. Fat Old Sun
5. Alan's Psychedelic Breakfast:
- rise And Shine
- sunny Side Up
- morning Glory







Le plus grandiloquent des albums de Pink Floyd est leur premier n°1
Son morceau titre qui occupe une face entière, n'est éclipsé en termes d'atrocité , que par le dernier titre " Alan's Psychédélic Breakfast" qui s'achève sur certaines éditions vinyle par un bruit de robinet qui fuit, qu'un sillon sans fin passe en boucle 




 ATOM HEART MOTHER
 ATOM HEART MOTHER






UFO 2: FLYING, 
ONE HOUR SPACE ROCK
1971
UFO



1. Silver Bird
2. Star Storm
3. Prince Kajuku
4. The Coming Of Prince Kajuku
5. Flying









Avant de remplacer leur guitariste Mick Bolton par Michael Schenker et de devenir une source d'inspiration pour des groupes come Iron Maiden, Ufo possédait un son plus psychédélique.
Avec ici un morceau titre long de 26 minutes.
La durée du disque (un peu moins d'une heure), ne prend pas en compte le temps qu'il fallait aux auditeurs sous influences chimiques diverses, pour lever l'aiguille et retourner le disque. 


 FLYING
 FLYING






INITIATION
1975
TODD RUDGREN





1.Real Man 
2.Born to Synthesize 
3.The Death of Rock and Roll 
4.Eastern Intrigue 
5.Initiation 
6.Fair Warning
7.A Treatise on Cosmic Fire 
Intro - Prana 
II. The Fire of Mind - Or Solar Fire 
III. The Fire of Spirit - Or Electric Fire
I. The Internal Fire - Or Fire by Friction
1. Mûlâdhâra: The Dance of Kundalini 
2. Svâdhishthâna: Bam, Bham, Mam, Yam, Ram, Lam, Thank You, Mahm 
3. Manipûra: Seat of Fire 
4. Anâhata: The Halls of Air 
5. Vishudda: Sounds Beyond Ears 
6. Ajnâ: Sights Beyond Eyes 
7. Brahmarandhra: Nirvana Shakri 
Outro - Prana








Initiation (1975) frôle les 68 minutes dont une partie instrumentale de 35 minutes divisée en quatre mouvement " A Ttreatise On A Cosmic Fire" indulgence qui ne perdurera que pendant l'âge d'or du rock progressif
Un avertissement préventif inscrit sur la pochette interieur:
"Au vue de la quantité de musique sur ce disque, deux points doivent être soulignés.
Tout d'abord, si votre aiguille est usée ou endommagée, elle abimera aussitôt le disque. Ensuite si le son ne vous parait pas assez fort sur votre système, essayez de réenregistrer la musique sur cassette"






 initiation








DUKE 
1980
GENESIS





1. Behind The Lines
2. Duchess
3. Guide Vocal
4. Man Of Our Times
5. Misunderstanding
6. Heathaze
7. Turn It On Again
8. Alone Tonight
9. Cul-de-sac
10. Please Don’t Ask
11. Duke’s Travels
12. Duke’s End










"Duke" est peut-être le seul album sur lequel les "deux" publics de Genesis, ennemis mortels comme chacun sait, peuvent encore se retrouver sans que cela tourne au drame. En effet, ce premier album des 80's voit la consécration de Phil Collins en tant que chanteur (il a pris une grande assurance par rapport aux précédents albums), comme batteur (d'accord, son style s'est éninemment simplifié, et on ne retrouve que rarement sa virtuosité d'avant, surtout par rapport à son autre groupe Brand X, mais il impose sur "Duke" cette "patte", cette frappe puissante et aérienne à la fois, ce son identifiable entre mille) et, pour la première fois, en tant que compositeur : "misunderstanding" et "please don't ask", signées Collins, sont deux perles pop.




 DUKE

 DUKE






Chronique inspirée par le livre de Mike Evans "VINYLES"

Pour en savoir plus sur cette série de vinyles:

CLASHDOHERTY - FLIYNG
CLASHDOHERTY - INITIATION
ALBUM ROCK - ATOM HEART MOTHER
DODB - AFTERMATH